image3

CUISINE COLLECTIVE

CUISINE COLLECTIVE

Cette année, nous avons eu sept groupes de cuisine collective aux deux semaines, qui réunissaient environ quatre à huit personnes chacun. Cinq de ces groupes sont ouverts à tous, peu importe l’âge, le genre ou le revenu. Lorsque les participants cuisinent ensemble, à La Bouffe du Carrefour, ça leur permet de préparer des plats économiques, sains et appétissants faits à partir d’aliments frais. Pour plusieurs, c’est aussi l’occasion de briser l’isolement et de socialiser tout en découvrant de nouvelles recettes et de nouvelles techniques culinaires.  Nous avons aussi deux autres groupes de cuisine collective, soit la cuisine collective pour hommes et la cuisine collective parents-ados. Le premier groupe est composé de 6 hommes âgés entre 29 et 76 ans. Le but principal de cette cuisine est de briser l’isolement des hommes en leur offrant une activité de cuisine à eux afin qu’ils ne se sentent pas « intrus » parmi des femmes. Par contre, d’autres objectifs sous-jacents entrent en compte, soit donner aux hommes le goût de cuisiner autre chose que des rôties au beurre d’arachides et des céréales, leur apprendre de nouvelles techniques culinaires, augmenter leur confiance en soi, etc. Ce groupe peut briser le stéréotype selon lequel ce sont seulement les femmes qui cuisinent! Le groupe parents-ados, lui, est constitué de 12 personnes, soit 6 adolescents âgés de 10 à 17 ans, accompagnés d’un parent ou d’un grand-parent. Le but principal de cette cuisine est de renforcer le lien entre le parent et son adolescent. Par contre, d’autres objectifs sous-jacents entrent en compte, entre autre apprendre aux jeunes à se débrouiller en cuisine ou, tout simplement, leur donner le goût de cuisiner. En 2017-2018, il y a eu 93 rencontres de cuisine collective, plus de 240 recettes ont été préparées en cuisines collectives et plus de 2000 portions ont été rapportées à la maison!

« Nous sommes un beau groupe et nous avons beaucoup de plaisir à travailler ensemble. La Bouffe du Carrefour nous permet de ne pas cuisiner seules, chez nous, pendant 2 semaines. En fait, c’est une économie d’argent ET une économie de temps. » (Les Grenouilles)